La maison

Aprile occupe l’entier étage de l’attique de la rue delle Orfane 19 : un édifice aux origines antiques dont le dernier réaménagement date du début du dix-huitième siècle, avec des escaliers baroques et de amples voûtes d’arête.

Les hôtes trouvent ici six chambres indépendantes chacune est munie d’une porte d’accès personnelle et d’une salle de bain en suite.

Séjourner à Aprile signifie vivre une expérience suggestive d’une ancienne maison de Turin, avec ses espaces généreux, ses cours cachées, ses tintements de cloches des mille églises baroques toutes proches.

Pour nous rejoindre, il faut monter les quatre étages à pied le long d’un escalier en colonnes du dix-huitième siècle, mais l’effort sera récompensé par le calme des attiques (tellement silencieux qui vous feront oublier d’être au cœur de Turin), du long balcon fleuri et de l’accueil toujours chaleureux et discret.

Depuis les fenêtre d’Aprile ont peut espionner le coucher du soleil sur les toits et voir la spectaculaire église de la Basilica della Consolata, œuvre de Filippo Juvarra, ainsi que le clocher roman adjacent.

La restauration soignée de l’édifice a conservé l’atmosphère d’époque et a laissé intact l’extraordinaire fascination de ses amples volumes, des poutres apparentes et des romantiques lucarnes ouvertes sur le ciel et sur les toits ainsi que des cheminées à bois encore aujourd’hui en fonction.

Les combles ont été l’objet d’une restauration respectueuse de leur histoire. Les parquets antiques ont été récupérés et traités avec de la cire d’abeille. En revanche pour les parois, de la chaux hydraulique, décorées avec de la terre et des pigments naturels.

Tous les travaux ont été effectués en suivant les principes d’architecture écologique : utilisation exclusive de matériaux naturels, à l’exclusion des colles et des peintures synthétiques, et récupération des traditions artisanales.